info@atelierduvoyage.ch       +41 (0) 21 312 34 22

Récit d’un voyage inoubliable en Polynésie

Merci à Madame Isaline Jost pour ce magnifique récit de voyage réalisé en cette période inédite de pandémie Covid-19

Tout a commencé par un rêve qui, en raison de la pandémie, a dû être reporté comme pour bon nombre d’autres personnes…

Avec tout ça, il était difficile de s’imaginer partir en vacances, mais heureusement avec l’aide de Noémie et d’Yves, nous avons réussi à le planifier. Ce fût le début d’une aventure car quand on entend souvent « et si tu es positive au Covid-19, et si ton vol est annulé » mais avec tous ces « et si » on en oublie qu’on pourrait refaire le monde. Parfois il suffit de se lancer et voir où la vie nous mènera car il y a toujours des solutions à nos soucis.

Après la nouvelle d’une mise en zone rouge de la Polynésie quatre jours avant le départ, il a fallu faire un choix : rester en Suisse avec une certaine déception ou partir en sachant que je ne serais pas payée, après tout, nous n’avons qu’une vie…

Deux jours avant le départ, il a fallu faire le test PCR, puis le jour avant le départ est venue l’heure d’aller chercher les billets d’avion, l’euphorie du départ se faisait sentir !

Le départ, finalement, c’est fait presque comme au bon vieux temps si on fait abstraction du masque à porter, des mains à désinfecter ainsi que du respect des distances de sécurité. Quand on se dit que c’est pour aller au paradis, ce ne sont que des détails à ne pas oublier mais que l’on doit déjà respecter chez nous alors les faire ailleurs n’est pas bien dérangeant.

Après ce long voyage, lorsqu’on pose les pieds à Tahiti couronné d’un collier de fleurs, la magie s’empare de nous. La sensation est telle qu’il n’existe pas de mots pour la décrire.

polynesie

Mon voyage commença sur Moorea, l’île sœur de Tahiti. Pour ma première plongée en Polynésie, une petite dose d’appréhension quant à la rencontre avec les requins. Lorsque l’on croise leur regard une sensation d’apaisement s’empare de nous, on a l’impression d’être dans un aquarium géant où l’harmonie règne. On peut rencontrer des tortues, requins-citron, requins à pointe noires, poissons- clowns et bien d’autres…

L’un des moments les plus marquants est celui dans le grand bleu avec les baleines pilotes et leurs petits, le temps d’une immersion où l’on se laisse porter par l’instant présent.

Un tour de l’île en scooter m’a permis de visiter des spots uniques comme le Belvédère de Moorea, la Route des Ananas mais aussi croiser le chemin d’une dame qui vendait de merveilleux « Firi-Firi » (beignets tahitiens).

En Polynésie, les jours filent à toute allure car le moment du départ pour Huahine était déjà venu.
Cette île, la plus sauvage, fût d’ailleurs l’un de mes coups de cœur. A peine arrivée, je me suis empressée de louer un scooter et me suis alors arrêtée à un petit snack où une dame a pour habitude de commander sa boule de glace à la coco et elle avait raison, c’était un régal !

Une fois arrivée à Bora Bora, on ne peut que constater la beauté de son lagon. Un tour de l’île à vélo m’a permis de profiter pleinement des lieux.

Rangiroa, pour cet atoll quelques mots suffisent… C’est une île de rencontre et de magie. Pour les amateurs de plongée je recommande «The Six Passengers», ce sont des passionnés qui réservent un accueil chaleureux. Plongée à la passe de Tiputa est un incontournable, un lieu où la vie grouille. Il faut quand même savoir que pour y accéder, il faut plonger à bascule dans des vagues immenses ce qui n’est pas très rassurant, mais une fois dans l’eau la magie opère, les grands dauphins viennent à notre rencontre.

Avec l’équipe que nous étions à la pension, nous sommes partis en excursion. Ce fût une journée enrichissante, conviviale où nous avons partagé un repas traditionnel dans un lieu de rêve.

Fakarava : tout a commencé par un voyage en bateau pour arriver à destination de la pension Raimiti à la passe Nord. Un accueil chaleureux et une belle présentation nous mettent immédiatement dans l’ambiance. C’est là que l’aventure à la Robinsonnade commence, la petite maisonnette avec une vue incroyable sur le lagon est un lieu idéal pour son calme. La plongée à la passe Nord est unique, lorsque l’on se pose discrètement dans une petite cavité pour observer une quantité incroyable de requins, on à qu’une envie c’est replonger !

Isaline Jost